Rechercher dans ce blog

vendredi 16 décembre 2011

Vérone Mankou crée la première tablette tactile africaine


 Vérone MANKOU est Conseiller aux Nouvelles Technologies aux Ministère des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de la Communication à Brazzaville, au Congo. Il évolue dans ce ministère depuis 2008, après avoir passé 2 ans dans le secteur privé comme architecte de réseaux. En 2009, il décide de créer VMK, une entreprise spécialisée dans la Communication Internet. En 2010, il décide de concrétiser un projet de tablette tactile. 


Vous avez créé une tablette tactile, comment est née cette idée?


Tout a commencé en 2006, je travaillais chez un fournisseur d’accès internet, lors des réunions avec l’équipe commerciale de la boite, les mêmes plaintes revenaient toujours : « les prospects se plaignaient du coût d’accès à internet et du matériel informatique ». Alors je me suis dit qu’il serait intéressant de concevoir un ordinateur grand public à prix très réduit pour permettre au plus grand nombre d y accéder. Au fil des ans le projet a muri pour devenir une tablette en 2007, après des recherches approfondies. En 2009 tout était fin prêt, il ne suffisait plus que de lever les fonds nécessaires pour finaliser le projet; C ’était sans compter avec les banques de la place. Le projet a alors lambiné pour se concrétiser en 2010. 18 mois plus tard nous présentons le projet lors de l’Africa Web Summit, la tablette, elle sera disponible en Janvier 2012 !


Quelles sont ses fonctionnalités?


L’usage la plus courante des tablettes est sans doute la navigation sur Internet et le divertissement (jeux, vidéo, musique), à travers des applications disponibles (on en compte plus d’une centaine de milliers). Mais étant d’abord un ordinateur, une tablette peut servir dans tous les usages : médecine, éducation et j’en passe. Dans la vie professionnelle aussi une tablette est d’une grande utilité;  sa grande mobilité le rend très productif dans l’entreprise.




Combien va -t-elle coûter? Qui vous soutient financièrement?


Le Way-C (le nom de cette tablette) sera disponible dans 13 pays dont le Congo et le Benin à 150.000 Francs CFA. J’ai personnellement financé tout le projet, mais dans la phase de la production,  l’ Etat Congolais m’a apporté son soutien. 


Qu'est-ce que cette tablette a de plus que les autres?


Concrètement la différence vient du cout d’accès. Comme je viens de vous le dire, le prix a toujours été au centre de ma pensée, et permettre aux gens d’avoir une tablette à prix jusqu’à 4 fois inferieur que d’autres, est une victoire en soi !



2 commentaires:

  1. Et il lance en Mars, le premier smartphone africain!

    RépondreSupprimer
  2. Simplement bravo Vérone L'Afrique a grand besoin des gens comme toi !
    Peace and love

    RépondreSupprimer