Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 13 novembre 2011


LE PHENOMENE BOBARABA OU L'OBSESSION DES GROSSES FESSES...

Qu'est-ce qui fait qu'un homme court derrière une femme? Pour beaucoup,la réponse est sans équivoque: c'est à cause de ses fesses. Car les hommes,surtout les africains, adorent les postérieurs imposants. Voilà le genre de réflexion que l'on entend souvent dans la bouche de quelques femmes qui sont de plus en plus nombreuses. Et c'est là que le bât blesse ! Car cette pensée pousse des milliers d'africaines à l'obsession d'avoir des fesses imposantes.
C'est le phénomène Bobaraba! Bobaraba est un terme en langue malinké qui signifie grosses fesses. Vous l'aurez compris, être une belle femme aujourd'hui c'est avoir un postérieur protubérant. Elles disent même: un postérieur respectable! Et pour y parvenir, elles sont prêtes à tout et font preuve d'une imagination qu'on aurait aimé qu'elles aient dans d'autres domaines qui font réellement évoluer nos sociétés.
Injections, pommades de massages, comprimés, suppositoires et...cube maggi, voilà la panoplie de la femme bobaraba.
Pour fatou, qui vit à Abidjan, elle est obsédée par son postérieur depuis que son ex fiancé l'a quitté: «j'étais avec mo depuis 6 ans et il me disait souvent qu'il ne comprenait pas pourquoi son meilleur ami faisait une fixation sur les femmes qui avaient des gros seins et un fort postérieur. Pour lui c'était malsain et il ne trouvait pas ça esthétique du tout! Que ne fût pas ma surprise lorsqu'une amie me dit que mo me trompait, je lui ai demandé,il a nié jusqu'au jour où il a craqué. On s'est séparés et devinez comment est sa nouvelle copine: forte poitrine et ne parlons pas de son derrière!»
Et depuis, fatou use de tout pour grossir ses fesses, car elle reste persuadée que c'est à cause de sa petite poitrine et de ses fesses non respectables que mo est allé voir si l'herbe n'était pas plus verte ailleurs. Et des histoires de ce genre, vous allez en entendre.
Mais quelles sont véritablement les origines du bobaraba?
A l'origine, le bobaraba est une danse dérivée du coupé-décalé. Elle a été inventée par Dj mix et Elloh Dj, chanteurs ivoiriens. Cette danse connait un succès fulgurant depuis l'été 2007. Se dansant avec le postérieur, cette chorégraphie fait la promotion des femmes aux grosses fesses et rondes.
Voilà comment un pas de danse fait chanter toute une génération de filles: si tu n'as pas de grosses fesses, jamais tu ne trouveras mari.



Le bobaraba est donc devenu un phénomène de mode qui a dépassé les frontières ivoiriennes. De bamako à Dakar, en passant par Kinshassa et même à paris, il suffit d'aller sur internet et de lire des mails de filles qui vivent en France qui recherchent ces produits qui font grossir les postérieurs, le bobaraba défraie la chronique.
Mais justement, quels sont ces produits miracles, d'où viennent-ils, où les vend-t-on, marchent-ils réellement, sont-ils nocifs?
Les produits bobaraba
Ils ont d'ores et déjà leurs noms: crèmes bobaraba, botcho ou bazouka, tout un programme!
Le botcho, qui signifie fesse en nouchi, est une crème de massage
composée d'huile de foie de morue, de miel et de plantes.
Si vous allez faire un tour aux alentours de l'ancien cinéma roxy à Adjamé, vous allez vous retrouver en face d'une multitude de ces produits dits miracles! Claudia ne jure plus que par eux et fait son ravitaillement à chaque fois qu'elle va à abidjan. «C'est une copine que je n'avai pas vudepuis 2 ans qui m'en avait parlé. J'avais trouvé que ses fesses étaient plus rebondies et pourtant elle n'avait pas grossi. J'ai osé le lui dire et elle m'a parlé de ces produits. Au début, je n' y croyais pas, j'ai tout de même essayé le sexoplus AxB-200 et au bout de deux mois j'avais grossi des fesses, j'étais ravie. Je sens le regard des hommes sur moi et je vous assure que c'est très agréable, maintenant je pense que je vais facilement trouver un mari(rires)» Et pour la petite histoire, le fameux sexoplus AxB-200 est composé de dix plantes d'Indochine.
l sert à faire grossir le popotin, à le rendre mou, pour qu'il soit plus...sexy! Pendant que certaines cherchent la fermeté, d'autres veulent la molesse, à moins que ca aide à mieux danser le bobaraba. C'est sûrement ca. Ah non, il paraît que ca sert aussi à sauver des couples, en tout cas c'est ce qu'affirme myriam. «Depuis que j'utilise l'AXB, j'ai réussi à sauver mon mariage qui partait dans tous les sens. Depuis, mon mari me refait l'amour de plus en plus souvent et il ne découche plus». Qui dit mieux?
Il y a aussi les suppositoires, dont le plus connu est vital's. Ces suppositoires sont essentiellement composés d'huile de foie de morue, très riche en vitamine A et D et d'acides gras non saturés. En temps normal, ce produit est recommandé pour les personnes qui ont une grosse carence en vitamine A et D. Selon la posologie, il est conseillé de prendre trois suppositoires par jour, mais les commerçantes-docteurs d'Adjamé conseillent à leurs clientes le double: six suppositoires par jour pendant deux mois: effet garanti, promettent-elles.
En gélules, on retrouve sur les marchés d'Abidjan, star-vit, des gélules polyvitaminées qui sont normalement conseillées aux futures mères et aux femmes qui allaitent pour lutter contre le manque d'appétit et la grosse fatigue. Chaque gélule contient des vitamines et des minéraux. Il existe aussi des ampoules injectables à base de vitamine B complexe. Deux injections par jour sur les fesses pendant 45 jours et le tour est joué: vous disposez d'un beau capital fessier!
Et puis, il y a une autre trouvaille de nos chères soeurs adeptes du bobaraba. Une découverte sans précédent dans le monde de la science, une révolution absolue: le cube maggi! Non, ce n'est pas une blague. Et vous n'êtes pas au bout de vos surprises! Alors comment ca marche?
En effet, certaines s'introduisent par voie annale ce concentré d'aromates si précieux à nos sauces Africaines. Soit elles l'utilisent sous sa forme brute et l'introduisent comme un suppositoire, soit elles le liquéfient et se l'injectent sur les fesses à l'aide d'une seringue. Ces femmes, très imaginatives, se disent, puisque le cube maggi est plein d'éléments nutritifs, il n y a pas de raison que ca ne marche pas! Le cube ne peut que nous grossir les fesses et ainsi les rendre plus...sexy! C'est une pratique qui prend énormément d'ampleur, qui arrive de la république démocratique du congo et qui s'étend maintenant jusqu'au sénégal. Et le subterfuge fonctionne chez certaines et pas chez d'autres. Amélie se plaint d'avoir tout
pris dans les hanches et rien dans les fesses, du coup elle se trouve
disgracieuse et n'utilise le cube maintenant que pour ses sauces. Avouez que dans votre cuisine, vous ne verrez plus le cube maggi de la même manière. Non, mais blague à part, toutes ces folies ne sont pas sans risques pour la santé.
Cancers, insuffisances rénales, perforations intestinales,infections entout genre...
De nombreuses études commencent à prouver que toutes ces pratiques sont une abomination pour la santé. Selon le dr Dion lainé, spécialiste en dermatologie, l'application de ces crèmes sur les fesses et les seins, provoquent une désorganisation des cellules adipeuses. Ce qui peut donc provoquer un cancer. Il a également expliqué que, sur le plan anatomique,
les fesses situées à la jonction du tronc en haut et des membres inférieurs en bas sont constituées de muscles qui jouent un rôle essentiel dans l'articulation de la hanche, et donc du bassin qui est très important pour l'équilibre, la stature de la femme. «Une augmentation exagérée ou asymétrique des fesses peut déséquilibrer la stature de la femme et donc du bassin entrainant des difficultés lors de l'accouchement. Et pour celles qui ont opté pour le cube, les infections sont légion. Des infections qui peuvent
provoquer des complications très lourde pour la santé.
Mourir pour être belle, est-ce vraiment raisonnable? Est-ce vraiment être belle que d'avoir un gros postérieur? Si c'est pour bien danser le bobaraba y a pas de problème les filles. Il parait que les femmes au postérieur moyens, les bobarabas fitini, ainsi que celles au petit postérieur, les bobarabas deni, peuvent aussi très bien la danser. Ce sont les concepteurs de cette danse qui le disent eux-mêmes deh! Et si c'est pour garder un mari, méditez sur cette citation: c'est l'extérieur qui attire un homme et c'est l'intérieur qui le fait rester.

Joelle Ndong

Sources: Nord-Sud

1 commentaire:

  1. Visitez notre site et commander dès à présent nos nouvelles formules de crèmes Botcho et Bazouka, 100% naturelles et surtout 100% sans risque !

    http://iles-des-secrets.puzl.com/

    A très vite !

    RépondreSupprimer